Nomad’s Land

DJERBA ET AUTRES PLAGES PUBLIQUES

Photographies de Yoann CIMIER

Préface Hichem BEN AMMAR

NOTES PHOTOGRAPHIQUES

En Tunisie, en marge des plages privées des Resort Hotels, la population locale investit chaque été les plages publiques, improvisant le temps d’une journée un habitat éphémère, une micro architecture en connexion avec la nature. Camping sauvage, abri vernaculaire ou expression de la tradition bédouine, ces bulles nomades ancrées dans le sable illustrent autant de solutions mises en œuvre pour profiter pleinement des plaisirs de la plage.

La recherche du confort est une constante dans toute construction humaine. Chacune de ces bulles est une organisation spatiale dont les règles de construction sont dictées par les matériaux utilisés (tapis, nattes, foutas, parasols, bois…), agencés selon les capacités et les choix de chacun. Il en résulte une diversité d’installations, un enchevêtrement complexe d’éléments simples dont l’agencement et l’orientation sont déterminés par la course solaire, l’intensité du vent, la satisfaction fonctionnelle des besoins et des activités.

Horizontalité, verticalité, angulation, courbure, continuité, discontinuité, superposition, dissociation de l’espace construit… Derrière l’apparente simplicité des formes, la combinaison et la juxtaposition de ces éléments constituent des rapports de causalités complexes : les données économiques, sociales et culturelles déterminent ici la réponse architecturale.

Dans un environnement livré à ceux qui le défigurent, les Tunisiens érigent spontanément une architecture du bonheur, apaisante et poétique, qui contraste avec l’hégémonie des hôtels étoilés où luxe et confort ne sont souvent que promesses de bonheur.  Expression formelle de la relation mythique et spirituelle des Tunisiens avec leur environnement, cette micro architecture nomade a pour vertu de nous montrer la possibilité de recréer, à échelle humaine, un petit paradis sur terre.

LE PHOTOGRAPHE

YOANN CIMIER   (France – 1974) photographe indépendant.

En 1995, il intègre l’Établissement Cinématographique et Photographique Des  Armées (ECPA) à Paris, où il officie comme documentaliste pour le département des archives cinéma. En 1998, il se forme aux Métiers du Livre et de l’Édition à Nantes (Pro-Libris / Cecofop), co-édite une revue littéraire ainsi que plusieurs ouvrages de littérature et de poésie publiés aux éditions Le Passeur avant de s’orienter définitivement vers la photographie.

Installé en Tunisie depuis 2007, Yoann Cimier travaille pour la presse magazine, la publicité, l’industrie et développe parallèlement un travail photographique personnel centré autour de l’homme et du paysage.

Son approche esthétique observe et mesure les interactions entre l’homme et l’environnement tandis que sa technique repose en partie sur la maîtrise du hasard. En laissant la vie, le décor et le hasard s’agencer eux-mêmes dans la fenêtre de l’appareil, le photographe procède à un assemblage in situ pour décrypter une société à travers le paysage qu’elle occupe, transforme et modèle à son image.

Au croisement de la photographie documentaire et de la photographie plastique, le travail de Yoann Cimier relève de deux orientations de la photographie contemporaine : celle issue du document – qui sublime la réalité – et celle issue de la tradition picturale qui donne à voir un tableau.

Yoann Cimier vit et travaille à Sidi Bou Saïd, au sein de son atelier / studio photographique : Studio Zembra

 

Parution Tunisie Décembre 2015

  • format 16,5 x 23,5 cm
  • 136 pages sur papier couché mat 200gr, couverture cartonnée
  • impression quadrichromie
  • bilingue français-anglais,
  • plus de 102 photographies
  • Collection ART PHOTO

Éditions Lalla Hadria Edtions
prix public : 42 DT / 22 €

Points de vente en France :
librairie de la MEP, Maison Européenne de la Photographie, 5/7, rue de Fourcy, Paris 4
• librairie Artazart, 83, quai de Valmy, Paris 10, www.artazart.com, commande en ligne.
• librairie La Chambre Claire, 14, rue St Sulpice, Paris 6, http://la-chambre-claire.fr, commande en ligne.
• Festival Circulations au centquatre-paris, 5, rue Curial, Paris 19

couvYoannCimier
<